Related Posts with Thumbnails

Les réparateurs de parapluie font recette

Ils sont de plus en plus nombreux ces réparateurs de parapluies qui font de bonnes affaires en cette saison de pluie dans la capitale économique.

«J’aime la saison des pluies parce que c’est une période d’activité intense pour les réparateurs de parapluie. Le nombre de clients augmente en cette période contrairement à la saison sèche, où la clientèle se fait rare», confie Daniel Jean Feumba, un réparateur de parapluie installé sur le trottoir de la rue Bebey Elamè à Akwa. Un avis qui est d’ailleurs partagé par Gaston, un autre réparateur installé à Bonangang.

Pour accroître ses revenus, ce dernier a multiplié les points de réparation dans la ville. Ceux installés au marché central soutiennent plutôt que l’affluence n’est pas de mise cette année, comme les années antérieures. Les coûts de réparation varient entre 100 francs Cfa et 12.000 francs Cfa.

«Nous changeons les rayons d’un parapluie à 100 francs Cfa et les tiges à 300 francs Cfa. La réparation du parasol est plus coûteuse parce que nous devons acheter les fers dans les quincailleries», soutient Danien Jean Feumba. Selon lui, il faut débourser entre 500 francs Cfa et 1.000 francs Cfa pour réparer un rayon d’un parapluie. Alors que le changement des rayons d’un parasol coûte entre 3.000 francs Cfa et 4.000 francs Cfa.

Une somme qui est double chez Mouhamadou Ibrahim. «Les prix varient en fonction de l’état du parapluie et de la dimension de la bâche des parasols. Ils vont de 4.500 fracs Cfa à 12.000 francs Cfa. Cette somme est exigée aux clients qui souhaitent avoir une bâche qui mesure 1,3m», affirme-t-il. Ce petit métier, malgré tout, fait apparemment vivre son homme.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs Ma Page sur Hellocoton Recettes de cuisine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site