Related Posts with Thumbnails

Gabon : Ali Bongo Ondimba est déclaré élu président

La Commission électorale nationale électorale et permanente (Cenap) vient de rendre le verdict des urnes. Ali Bongo Ondimba est le nouveau président. Il a été élu avec plus de 40% des voix. Ancien ministre de la défense et candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba a réussi le tour de force de devancer ses 17 concurrents. C’est cet homme de 50 ans qui a promis aux Gabonais «l’avenir en confiance» qui présidera aux destinées du Gabon pour les sept années à venir.

 

Le verdict des urnes est tombé ! Ali Bongo Ondimba succède à Bongo Ondimba. Il a été élu avec plus de 40% des voix. Pierre Mamboundou, le Président de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) et candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), ainsi que l'indépendant André Mba Obame ont obtenu environ25% des suffrages chacun.

Candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont l'investiture s'était fait dans la douleur, avec la démission de plusieurs hiérarques du parti qui lui contestaient cette légitimité, Ali Bongo Ondimba a proposé aux Gabonais «l'avenir en confiance» pour bâtir ensemble un pays émergent.

Fils aîné du défunt Président Omar Bongo et de Patience Dabany, Alain Bernard Bongo est né à Brazzaville le 9 février 1959 et devient Ali ben Bongo en 1973 à la suite de sa conversion à l’islam.

Il fait ses études en France, dans un collège protestant des Cévennes, ses études secondaires au collège Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, puis poursuit ses études supérieures de droit à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

C'est en 1981 qu'il se lance dans la vie politique en intégrant le PDG et deux ans plus tard il sera élu au Comité central du parti. L'année suivante, il entre au Bureau Politique du Parti en qualité de Représentant Personnel de son père.

Par la suite il fait, il fait une entrée au sein du cabinet présidentiel en qualité de Haut représentant personnel du Chef de l'Etat. En 1989 il est nommé ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération. Mais, il quitte le gouvernement en 1991 conformément aux dispositions de la constitution de 1991 qui fixaient à 35 ans, l'âge minimum pour entrer au gouvernement. En 1999, il revient au gouvernement au poste très stratégique de la Défense nationale.

Député de Bongoville, dans le département de Djouri Agnili dans la province du Haut Ogooué, le nouveau Président est père de quatre enfants : une fille, Malicka âgée 28 ans née de sa première union avec Annick Aubierge Lafitte, et trois garçons Nouredine, Jalil qu'il a eu avec son épouse, Sylvia Valentin, et Bilal adopté du Maroc.

Tout au long de cette campagne, le nouveau Président qui a promis aux Gabonais la Paix, le développement et le partage des richesses de la Nation doit maintenant tenir ses promesses. De même, lui qui a déclaré que sa «conviction est que la responsabilité d'un homme d'État est de rassembler toutes les forces vives de la Nation au delà de l'adversité», a l'occasion historique de démontrer tout au long de
ce mandat qu'il est un homme d'État.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs Ma Page sur Hellocoton Recettes de cuisine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×