Related Posts with Thumbnails

Ce que l’Opération Epervier coûte à l’Etat

epervierPlus de 9 milliards Fcfa versés à des experts pour retrouver les comptes bancaires des pontes du régime. Certaines personnes incriminées restent en liberté et l’argent détourné n’a pas encore pris le chemin du Cameroun. Et pourtant…

Que se passe-t-il autour de l’Opération Epervier ? Alors que des mesures avaient été prises à son lancement par le Vice-premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux, pour arriver à brèves échéances, à des résultats concluants. La preuve, dans une lettre de mission N°298/CF/CAB/VPM/MJ/GDS du 24 juillet 2006, mission avait été donnée à Dooh Collins Francis, « de conduire une enquête d’expertise et d’investigations financières internationales contre la corruption et le détournement de fonds de l’Etat du Cameroun, auprès des établissements financiers et des organismes financiers internationaux situés dans les zones géographiques ci-dessous : l’Angleterre, l’Amérique du Nord, l’Amérique du sud, les Iles anglaises de Guernesey, l’Asie, le Moyen-Orient, l’Europe, l’Afrique. »

Cette lettre avait d’ailleurs été appuyée par une autre dans laquelle Amadou Ali demandait aux chancelleries des Etats-Unis, de Grande Bretagne et du Canada, d’apporter à son émissaire l’entraide nécessaire auprès des services d’investigations financières dans leurs pays pour lui permettre de réussir sa mission. L’information avait d’ailleurs fait les choux gras de la presse nationale et internationale.

Contrats onéreux

Dans ces différentes correspondances, ce n’est pas la nature des personnalités visées, une soixantaine, proches du sérail, qui nous intéresse, mais ce sont les contrats qui ont été signés entre la République du Cameroun et les différentes structures chargées de traquer et « d’établir des profils détaillés avec indication des comptes bancaires et avoirs détenus directement ou indirectement par certains pontes du régime. »

Cameroun : Ce que l’Opération Epervier coûte à l’Etat

Les missions qui avaient été confiées aux différents mandataires, notamment « Friendship Worlwide Inc. » étaient, après avoir établi les profils détaillés, de permettre à l’avocat Robert Fiechter à travers des actions juridiques à travers le monde, de faire bloquer les actifs soustraits à la République du Cameroun et de les récupérer pour le compte de notre pays. Ce travail avait bien sûr un prix et pas des moindres.

Selon nos sources, Friendship Worlwide Inc. devait être rémunéré à hauteur de 302.000 Dollars américain par profil, soit 148.584.000 Fcfa . Pour un total donc de 12 personnes à traquer, cette structure devait empocher la rondelette somme de 1.783.008.000 Fcfa. Ce n’est pas tout. Car, à l’issue de leur travail exhaustif, ce mandataire devait également toucher 500.000 dollars américains par profil, soit 2.952.000.000 Fcfa. Ce qui porte sa rémunération à la faramineuse somme de 4.735.008.000 Fcfa. Ajouté au fait que Friendship Worlwide Inc. devrait avoir droit à 5% des montants finalement recouvrés par la République du Cameroun.

L’autre intervenant dans cette opération de recouvrement forcé des deniers publics détournés par certains pontes du régime et cachés à l’étranger, se trouve être « la Société Qatar Suisse Services. » A la différence que des 12 précédents noms, cette structure devait également fouiller les comptes et avoirs de 27 autres personnes donc nous tairons volontiers les noms dans cette édition. Et pour le volet rémunération, la Quatar Suisse Services devait toucher 170.000 Euro, soit 110.500.000 Fcfa par profil. Pour un total donc de 39 personnes à traquer, cette structure devait empocher dans ses caisses la somme de 43.095. 00000 Fcfa. Toutes ces sommes cumulées laissent transparaître un impressionnant montant qui s’élève à 9.044.508.000 Fcfa.

Interrogations

Mais là où le bât blesse, c’est que jusqu’à ce jour, il n’est pas possible pour l’opinion publique de se faire une idée sur les biens et avoirs détournés par certaines de ces personnes très peu soucieuses du devenir de notre pays. Encore moins ce qui a effectivement été retourné dans les caisses de l’Etat. Plus de 9 milliards de Fcfa pour se contenter de retracer les comptes des barons du régime visés qui, pour l’essentiel se faisaient adresser la totalité de leur correspondance bancaire par la poste de notre pays. N’était-ce pas là de l’argent gaspillé une fois de plus par certains hauts cadres commis dans cette opération, au moment où le gouvernement clame sur tous les toits vouloir lutter contre la corruption ? Fallait-il parcourir le monde, alors que les informations recherchées étaient si proches de nous ? A chacun de se faire sa propre opinion.

64 suspects, 10 incarcérés

Trois ans après son lancement en pompe, l’opération Epervier tarde à prendre corps. Certaines personnes incriminées restent en liberté. Sur une liste de près de 64 suspects, seules 8 personnes sont actuellement écrouées dans les prisons centrale de New-bell à Douala et Kondengui à Yaoundé. Il s’agit de Emmanuel Ondo Ndong, ancien Dg du Feicom ; Jean-Marie Atangana Mebara, ancien ministre d’Etat, Sg de la Présidence de la République ; Polycarpe Abah Abah, ancien ministre de l’Economie et des Finances ; Alphonse Siyam Siwé, ancien ministre de l’Eau et de l’Energie ; Gilles Roger Belinga, ancien Dg de la Société Immobilière du Cameroun ; Joseph Edou, ancien Dg du Crédit Foncier ; Edouard Etonde Ekoto, ancien Pca du Port Autonome de Douala ; Urbain Olanguena Awono, ancien ministre de la Santé publique. A quoi cela rime ? N’a-t-on pas suffisamment glané de preuves pour mettre ces suspects aux arrêts ? Ou encore attend-on la décision finale du président de la République ? Chacun va de son latin. Et l’argent détourné n’a pas encore pris le chemin du Cameroun, malgré les folles dépenses effectuées pour le recouvrer.

Le missionnaire a ainsi effectué son travail sur la base d’une liste de suspects. L’un des fichiers établis dans ce cadre a répertorié 64 noms de personnalités. Sept parmi eux se trouvent déjà en prison.

© camnews24.com : Arthur Georges Bakande

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs Ma Page sur Hellocoton Recettes de cuisine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site