Related Posts with Thumbnails

Le partage du gombo divise les membres du RDPC aux Usa

danseurs_rdpcLes militants du RDPC divisés sur l’argent destiné à leur mobilisation.Les cadres RDPC-USA sortent leurs griffes et menacent de rallier le rang des manifestants anti-Biya car ils ont été trompés et disent avoir du mal à calmer les militants de la base à qui $250 avait été promis par personne pour accueillir Biya Bi Mvondo.A la suite de la collation qui leur a été offerte juste après l’arrivée de leur président national, aucun autre geste n’a accompagné les engagements pris au cours de la réunion tenue la veille du 20 septembre 2009.

Ces présidents de section et sous-section dans leurs déclarations notent que celle la délégation venue de Bruxelles que conduisait Désiré ESSONO BIYEBE, Président de la Section RDPC-Benelux a pu bénéficier d’une grosse enveloppe $22 000.

Au cours de la collation qui a été offerte par S.E TOMMO MONTHE, certains militants ont bu au point de saouler, source de la discorde de telle sorte que certaines langues se sont déliées au point où certains ont commencé à exiger illico la totalité de ce qui leur avait été promu à savoir $250 dimanche à l’arrivée de Popol et $250 vendredi 25 septembre 2009 le jour de son intervention devant les membres de la 64ème assemblée de l’ONU.

Il leur aurait été dit de se contenter du repas et de la boisson offerts par le grand camarade d’où le courroux de ces derniers. Le secrétariat aux Relations extérieures du Comité central du Rdpc est devenu injoignable depuis l’arrivée sur le territoire de l’oncle Sam du président camerounais

Entre temps les membres de la Cameroon action movement (CAM) tous vêtus de noir en signe de deuil, n’accordent aucun temps de répit au Président Camerounais qui ne sait plus où aller car, les autorités américaines viennent d’aménager un espace d’expression pour les manifestants tout juste devant l’entrée du Waldorf Astoria Hôtel, d’après le jeune”Commandant Mboua Massock” celui la même qui dirige les actions sur le terrain et adjoint du très charismatique Jean Pierre Kamwa leader du CAM, ce dernier nous confie que “tous les Camerounais doivent oeuvrer pour faire perdre le sommeil à Monsieur Biya Bi Mvondo Barthelemy et sa bande car, ses proches et lui devront savoir qu’ils seront désormais traqués partout dans le monde entier”.

Rencontrés sur place devant le Waldorf Astoria Hôtel où ils ont pu élir domicile munis de leurs pancartes, les leaders de la CAM se refusent de dévoiler leur stratégie et éventuelles actions à mener sur le terrain durant le séjour du Président Camerounais sur le sol de l’oncle Sam.

Biya à son arrivée hier au siège de l’ONU où l’attendaient les membres de la CAM a été copieusement huée une fois de plus où aucun militant RDPC n’était visible, certains compatriotes ont du faire le déplacement avec des pancartes depuis Boston, Delaware et de Connecticut pour se joindre à la CAM. Nous y reviendrons…

Camerbe : Kono Loba Envoyé spécial

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs Ma Page sur Hellocoton Recettes de cuisine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×